Vos efforts ont payé ! Votre parcours riche de connaissances et d’expérience peut faire votre fierté… Tohtem vous livre ses conseils pour vous mettre en valeur et convaincre les recruteurs !

 

 

Tout d’abord, lors d’un entretien avec un(e) candidat(e) jeune diplômé(e), le recruteur cherche à faire un état des lieux de ses connaissances et de son potentiel.

 

Aucun texte alternatif pour cette image

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, tirez parti de vos connaissances acquises durant votre parcours scolaire/stages et personnaliser votre présentation.

 

Pour cela, il est indispensable de préparer votre présentation pour avoir un discours structuré.

 

Imprégnez-vous de la description du poste (si vous l’avez). Votre discours doit être ciblé, illustré par des cas concrets.

 

Pour chaque projet scolaire, stage ou expérience, votre présentation doit répondre aux questions suivantes :

▶ Quel était l’objectif du projet/stage ?

▶ Quel était mon périmètre ?

▶ Quelles étaient mes responsabilités ?

▶ Quelles tâches m’ont été confiées ?

▶ Avec qui ai-je collaboré ?

▶ Quelles solutions ai-je mis en œuvre et pourquoi ?

▶ Quels outils ai-je utilisé ?

▶ Quelles difficultés ai-je rencontrées ?

▶ Quels apprentissages ai-je acquis ?

 

Révisez vos connaissances théoriques pour réussir les tests techniques et dans votre futur emploi.

 

Souvenez-vous, le recruteur a besoin d’évaluer votre potentiel, aussi, voici quelques erreurs à éviter dans vos réponses :

▶ Donner avec aplomb (ou hésitation) une réponse erronée, il est préférable d’avouer son ignorance.

▶ Répondre trop rapidement au risque de se tromper, prenez quelques secondes de réflexion.

▶ À la question : Pourquoi avez-vous fait « telle chose » ou « tel choix » ? Répondre : « parce qu’on m’a dit de faire comme ça ». La curiosité technique est votre meilleur atout, approfondissez vos expériences.

▶ À la question : Connaissez-vous « telle technologie » ou « telle méthodologie » ? Répondre : « je l’ai vu en première année de DUT/prépa/…, mais je ne m’en souviens plus ». Revoyez plutôt vos cours.

▶ À la question : Quel est votre niveau d’anglais ? répondre : « j’ai eu 800 au TOEIC ». Soyez transparent(e) sur votre niveau oral et écrit et vous serez très certainement testé.

 

Enfin, si vous êtes en retard (ce qui peut très bien arriver), prévenez et si nécessaire prenez 5 minutes de plus pour vous « rafraîchir » et respirer pour évacuer votre stress.

 

 

Ces conseils vous ont aidé(e) ? Vous vous sentez prêt(e) à vous lancer ?

Consultez nos offres d’emploi et postulez en envoyant votre CV à rh@tohtem.com