“Industrie du Futur, une réalité aujourd’hui” – Événement organisé par la CCI Paris Île-de-France

L’IoT (Internet of Things) ou l’Internet des Objets est en vogue. Les leaders de l’industrie ne jurent plus que par cet acronyme. Nous avons participé à l’événement “Industrie du Futur, une réalité aujourd’hui” organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie de région Paris-Île-de-France et avons une fois eu la confirmation que les objets connectés sont de véritables boosters de PMEs en termes de retour sur investissement (ROI) non seulement pour le chiffre d’affaires, mais aussi pour l’optimisation de la main d’oeuvre.Mais avant d’aller plus loin dans les avantages d’usage de l’internet des objets, définissons le concept.

L’internet des objets, qu’est-ce que c’est ?

L’acronyme IoT a été utilisé pour la première fois en 1999 par l’ingénieur britannique Kevin Ashton. Il définissait ainsi un ensemble d’objets connectés à Internet. D’un point de vue opérati

onnel, l’internet des objets peut être vu comme l’utilisation d’objets connectés pour améliorer les processus existants. Il permet également de nouvelles manières de procéder plus rapides et plus productives comme jamais imaginées auparavant.

L’usage des objets connectés n’est pas réservé qu’aux entreprises du CAC 40.

Le monde de L’IOT est, pour le moment à l’apanage des grandes entreprises qui utilisent le big data pour que les produits répondent au mieux aux attentes des clients. Cependant, l’usage des objets connectés n’est pas réservé qu’aux entreprises du CAC 40. La collecte de données grâce aux objets connectés peut également diminuer considérablement les coûts et procédures internes pour les PMEs sans déploiement d’infrastructures lourdes.

En tant que PME, intégrer l’usage de l’internet des objets peut vous aider à se positionner  sur des axes de valeur importante tels que l’excellence opérationnelle, l’intimité avec le client et le leadership produit.

L’avantage pour les PMEs

Généralement évoqué par l’acronyme anglophone IoT, l’usage de l’internet des objets permet d’avoir une bonne vision de la chaîne de production. Grâce aux objets connectés, on peut récolter des données simultanément pour chercher des informations manquantes dont on a même pas encore connaissance avant la production finale du produit. Dans le secteur médical par exemple, cela peut éviter de lancer une série de prothèses avec des défauts de fabrication. Ce qui évitera bien des coûts de non-qualité.

L’usage d’objets connectés pour une récolte de données synchronisée, même avec des sources exogènes, peut permettre, en tant que PME, d’avoir un meilleur suivi des processus et d’intervenir plus rapidement sur un problème impossible à détecter sans l’aide de l’IoT, avant le lancement de fabrication d’un produit par exemple. Les données collectées en temps réel peuvent ainsi permettre d’adapter le  mode de fabrication de manière instantanée et réduire le time to market.

Au regard des exemples précédents, il est clair qu’il vaut mieux avoir un objectif avant de lancer une collecte de données. Faute de quoi, , l’exploitation de la base de données ne conduirait pas aux résultats espérés.

Dites-nous, avez-vous déjà songé à stocker vos données grâce aux objets connectés ? Pensez-vous plutôt innover dans l’IoT ?  Si vous êtes chef d’une PME ou PMI et souhaitez innover dans le domaine des objets connectés, le groupe Tohtem dispose d’expertises dédiées pour aider à passer de la phase maquette ou de l’idée sur papier à la phase produit.

Rendez-vous sur le site de Tohtem pour en savoir plus.